Rails : l'agilité a ses limites

En parcourant le forum de Basecamp qui permet de discuter des propositions d'améliorations, je me rends compte que beaucoup de demandes restent lettre morte.

Bien sur, c'est surtout l'équipe de 37signals qui rechigne à ajouter des fonctionnalités, de façon à conserver la simplicité qui fait la force de leur logiciel. Ils suivent en cela le fameux principe "Less is more".

Mais bon, certains ajouts comme la traduction de l'interface serait un vrai plus, sans nuire à la philosophie de l'application. C'est toujours plus confortable, même pour quelqu'un qui est à l'aise en Anglais, de travailler dans un environnement traduit dans sa langue natale.

Le vrai problème à mon avis, c'est que Basecamp est devenu une énorme machine. Il suffit de lire les chiffres : 30 serveurs, 2 000 000 d'utilisateurs. Une application qui commence à avoir plusieurs années et un sacré historique derrière elle. Rails a beau être agile, la maintenance d'un site qui grossit devient forcément de plus en plus compliquée.

Les utilisateurs peuvent encore attendre longtemps pour que leurs souhaits se réalisent.

Français

Ajouter un commentaire